31 mai 2009

Doutes

Posted in blablabla à 14:09 par Nath

Je me souviens quand j’ai ouvert Luftschloss pour la première fois. Emmeline venait d’ouvrir son blog et je découvrais ce truc gé-ni-al qu’on pouvait mettre à jour tout le temps, à l’envie, sans avoir à attendre qu’une tonne de mises à jour s’empile pour en faire une importante et qui en vaille la peine comme pour une site normal. C’était quelques jours avant le 11 septembre, un jour après un anniversaire important, waaaah, enfin un endroit où j’allais pouvoir laisser libre-court à tout ce qui me passait par la tête.
Je me suis très vite rendue compte que ce n’était pas le cas, qu’il y aurait toujours qn qui prendrait ombrage du moindre détail comme de quelque chose de plus important, pour eux ou pour moi. C’est une de ces maladies humaines de toujours tirer la couverture à soi : « X écrit une phrase cryptique, c’est forcément à propos de moi parce qu’on a parlé de ceci ou qu’on s’est disputé à cause de cela. » Finalement, ce blog, que je voyais comme comme un défouloir, s’est peu à peu transformé en terrain miné et plus je gagne en «  » »visibilité » » », plus la moindre phrase écrite est décortiquée, analysée, pesée, transformée, interprétée, discutée, rapportée, print-screenée, archivée, mâchée, recrachée, mais pas digérée puisqu’on me la ressert toujours un jour ou l’autre.
Il est des jours où j’ai des doutes. Ce blog, c’est un peu de moi-même que je concède à tout un tas de crappy people qui ont assez de temps à perdre pour le scruter et me vomir sur les pompes, alors à quoi bon ? Est-ce que ce blog vaut un ulcère ? Est-ce que ce blog vaut les larmes, la déprime, les batailles incessantes ? Est-ce que ces crappy people valent la peine que je m’autocensure, que je me retienne, que je ne me concède plus cet espace de libre-expression parce que ces gens insignifiants dans ma vie, je leur laisse prendre des proportions inouïes alors que je devrais juste être capable de leur faire un doigt d’honneur et leur dire que je les emmerde ?
Crappy people ne valent rien sur mon blog, dans ma tête, dans mon coeur, dans ma vie. Si ce qu’ils lisent ne leur plaît pas, ils n’auront qu’à continuer comme ils font, je ne le saurai plus, je l’ignorerai, je serai au-dessus de leur fange.
J’ai eu des doutes pendant un temps. Ils vont revenir, ils repartiront, LS sera toujours là. Grâce à LS, j’ai fait la connaissance de tellement de gens fantastiques qui mériteraient tellement plus que j’en parle, plutôt que des crappy people, et qui d’ailleurs les écraseraient haut la main (en y repensant, j’arrive pas à croire que je me laisse vraiment prendre la tête par 4 ou 5 grandes gueules inutiles, pitoyables et affligeantes !! *s’autobaffe une bonne fois pour toutes*). Grâce aux gens connus grâce à LS, j’en ai connu d’autre, par ricochet et ainsi de suite, boule de neige !
Alors ça va arrêter de déconner par ici, ça va repartir comme en 40, égocentrisme échevelé, mon coin de net, mon coin plaisir/ coup de gueule/ whatever, mon coin tout court. 😀

Publicités

23 mai 2009

Brimée !!

Posted in blablabla à 12:22 par Nath

Chéri² vient de me voler mon grillé. ;_; Il aime pas ça pourtant ! Bouhouhou. *mange sa part pas grillée de lasagne en chouinant*

17 mai 2009

Journée mondiale contre l’homophobie

Posted in important... tagged à 00:01 par Nath

Djou en parle vachement bien ICI, de ce qui l’empêche parfois de fermer l’oeil la nuit.

I am the girl kicked out of her home because I confided in my mother that I am a lesbian.

I am the prostitute working the streets because nobody will hire a transsexual woman.

I am the sister who holds her gay brother tight through the painful, tear-filled nights.

We are the parents who buried our daughter long before her time.

I am the man who died alone in the hospital because they would not let my partner of twenty-seven years into the room.

I am the foster child who wakes up with nightmares of being taken away from the two fathers who are the only loving family I have ever had. I wish they could adopt me.

I am one of the lucky ones, I guess. I survived the attack that left me in a coma for three weeks, and in another year I will probably be able to walk again.

I am not one of the lucky ones. I killed myself just weeks before graduating high school. It was simply too much to bear.

We are the couple who had the realtor hang up on us when she found out we wanted to rent a one-bedroom for two men.

I am the person who never knows which bathroom I should use if I want to avoid getting the management called on me.

I am the mother who is not allowed to even visit the children I bore, nursed, and raised. The court says I am an unfit mother because I now live with another woman.

I am the domestic-violence survivor who found the support system grow suddenly cold and distant when they found out my abusive partner is also a woman.

I am the domestic-violence survivor who has no support system to turn to because I am male.

I am the father who has never hugged his son because I grew up afraid to show affection to other men.

I am the home-economics teacher who always wanted to teach gym until someone told me that only lesbians do that.

I am the man who died when the paramedics stopped treating me as soon as they realized I was transsexual.

I am the person who feels guilty because I think I could be a much better person if I didn’t have to always deal with society hating me.

I am the man who stopped attending church, not because I don’t believe, but because they closed their doors to my kind.

I am the person who has to hide what this world needs most, love.

Faites tourner le mot. Pcq tant que c’est un adulte consentant, ça ne regarde personne qui on a dans son lit et/ ou dans son coeur.

Et pcq on ne s’en lasse pas :

15 mai 2009

Ary was there

Posted in Culturons-nous tagged , à 08:46 par Nath

Oui, ça fait un an, je continue à avoir mon petit coeur de fangirl qui bat tout fort et à rire comme Beavis & Butthead dès qu’il est fait mention de ce concert. 😀 And yes, I paid an insane amount of money to get that concert on dvd et je serai dégoûtée, comme tlm, de n’avoir que 4 chansons sur le 2e dvd pcq c’est clairement du foutage de gueule marketting : oh, mais sortons un double-dvd de « documentaire animalier » et un double-dvd pour le concert, on gagnera 2x plus d’argent ! \o/ (et après les majors s’étonnent que leurs clients en aient marre d’être pris pour des vaches à lait… 🙄 )
Bref. Squee quand même.

13 mai 2009

Spoiler NCIS 6.23

Posted in Culturons-nous tagged à 16:23 par Nath

A ceux qui sont arrivés ici en cherchant ‘G’ ou Callen et mourir…
Lire le reste de cette entrée »

7 mai 2009

How I Met Your Mother S04E21 – The Three Days Rule

Posted in Culturons-nous tagged à 23:22 par Nath

Ted: Barney, the Three Days Rule is insane. I mean, who even came up with that?
Barney: Jesus.
Marshall: Barney, don’t do this. Not with Jesus.
Barney: Seriously. Jesus started the whole wait-three-days thing. He waited three days to come back to life. It was perfect. If he have only waited one day, a lot of people wouldn’t have even heard that he died. They’d be all, “Hey, Jesus, what up?”
And Jesus would probably be, like, “What up? I died yesterday.”
And then they’d be all, “Uh, you look pretty alive to me, dude.”
And then Jesus would have to explain how he was resurrected and how it was a miracle.
And then, the dude would be, like, “Uh, okay, whatever you say, bro.”
Robin: Wow, ancient dialogue sounds so stilted now.
Barney: And he’s not going to come back on a Saturday. Everybody’s busy doing chores. Working the loom, trimming their beards. No. He waits the exact right number of days… Three!
Ted: Okay, I promise– I’ll wait three days. Just please stop talking.
Barney: Plus, it’s Sunday, so everyone’s in church already. They’re all in there, “Oh, no, Jesus is dead.” Then, bam! He bursts through the back door, runs up the aisle. Everyone’s totally psyched. And, FYI, that’s when he invented the high-five.
Robin: Hmm.
Barney: Three days, Ted. We wait three days to call a woman, because that’s how long Jesus wants us to wait.
True story.

Merci à Captain Obvious pour la transcription.
J’ai déjà dit combien j’aimais cette série ? Et Barney surtout ? 😀

5 mai 2009

Victoire ! \o/

Posted in blablabla à 13:09 par Nath

Ce matin, j’ai réussi à faire un cours de grammaire, un vrai comme on les déteste (enfin, moi je déteste particulièrement. Basiquement mon point de vue c’est : la langue, comme tous les autres aspects de la vie, n’est pas seulement régie par les règles ; évidemment, je suis une brêle en explications aussi), avec une règle à appliquer, des exemples, des exercices et gnagnagna et, mes apprenants ont d’une compris, de deux réussi à produire par la suite et, hourra de chez hourra, ils ont même corrigé des productions antérieures avec brio. w00t! (oui, j’estime que j’ai bien gagné ma croûte quand mes étudiants arrivent à faire de l’auto-correction)

Dans NCIS, Callen, c’est bien le p’tit jeune mousquetaire qui a joué le love interest vétérinaire dans Grey’s Anatomy ? Si oui, les rôles de « gentil mais mortel » lui vont mieux au teint que les rôles de « gentil mais gentil ». Gasp il est hot.
Je ne me remets pas du dernier épisode de Dollhouse (j’ai déjà dit que j’adorais me faire avoir ?) et après l’avant-dernier épisode de SPN où il ne se passait carrément rien (nan, mais sérieux, dans le genre épiside bouche-trou, il se tenant là…), Dollhouse 1.11 et SPN 4.20 étaient carrément de bonnes surprises, vivement la suite. Boooon, maintenant, avec quoi est-ce que je vais boucher mon temps-libre en attendant mes dvd de The L Word ? Qui a dit « va faire les courses, les souris ont des ampoules à force d’arpenter ton frigo dans tous les sens sans y trouver quoi que ce soit » ?