30 août 2010

Résine à vendre ^^

Posted in important..., Joujoux à 21:19 par Nath

Poupée en vente : Soom Aren Punky Nyangi (LE)

Je mets Rei, mon Aren en vente. Son make up ayant été abîmé, elle porte maintenant un sublime make up fait par Nyo. Hélas, je ne retrouve pas ma Rei et ça fait bien un an ou deux qu’elle était démontée au fond de sa boîte. é_è Il faut bien me rendre à l’évidence, elle serait mieux chez quelqu’un d’autre qui l’aimera à sa juste valeur.
Elle date de juillet 2006 et a uniformément mais fortement jauni. A l’origine, elle était WS. Comme vous pouvez voir, ce n’est pas choquant quand on la prend en photo seule. A l’oeil nu non plus d’ailleurs. ^_^ Je ne l’ai que noté après avoir pu la comparer avec un WS neuf. Elle est en parfait état mis à part ça. L’aimant n’étant pas assez puissant, un crochet a été accroché dans son headcap par Taz Minou et du coup ce dernier tient, tout court mais aussi l’élastique. Cela reste cependant simple à ouvrir.
Elle mesure une trentaine de cm de haut et porte des vêtements 1/6e, donc taille Barbie, Susie (dont elle peut porter les chaussures aussi) & co.
Elle viendra nue avec sa furwig noire par défaut, une paire d’yeux en verre couleur « raisin », son « mode d’emploi » et sa boîte. Elle a été la 5e Aren fabriquée par Soom. Pour voir d’anciennes photos avec son maquillage par défaut et quelques possibilités : galerie 1 et galerie 2 ou là, dans les galeries sur la droite.
Prix demandé : 125€
Echanges : Non.
Layaway : Mouais.

Rei - looking for a new home

Rei - looking for a new home

Détails du maquillage de Nyo

La poupée nue.

Publicités

28 août 2010

Drame

Posted in Culturons-nous tagged à 09:03 par Nath

J’ai raté la diffusion du Prisonnier sur Arte !

9 août 2010

Exorcisme

Posted in important... à 22:12 par Nath

Samedi, j’ai été témoin et – à ma grande honte – partie non-prenante dans une agression dans le métro. Je ne sais même pas par où commencer. Tout était normal sur la ligne 5 ce samedi après-midi, calme, le Quai de la Rapée aussi joli que d’habitude. Le monsieur aux noireaudes assis en face de moi est juste content d’être là, je suis impatiente d’arriver à la gare et de retrouver mes amis pour un super weekend, la rame est presqu’exclusivement pleine de nanas et de gamins, l’atmosphère est calme et colorée.
Et puis, tout à coup, une chape de plomb s’abat : une petite dizaine de kaïra-de-la-cité-la-mienne-est-plus-grosse montent et s’installent. Plus personne ne lève la tête, la tension monte de plusieurs crans. Le monsieur aux noireaudes est juste content d’être là, ça le fait sourire que je tique sur ses noireaudes. « Qu’est-ce qu’y a, on t’fait rire ? » On tombe dans la Quatrième Dimension. Ces types nous entourent parce que le monsieur aux noireaudes a osé avoir la mine réjouie ! Ma tête tourne à vide, foutu esprit en escalier, les kaïra entretiennent leur stupidité en se montant la tête tout seuls à coup de « on n’est pas des clowns, y trouve ça drôle » et vlan ! La violence gratuite, inutile qui fait intrusion dans cet après-midi ensoleillé jusque là. Je suis tellement choquée, j’ai même pas le réflexe de pleurer de peur devant ce qui se passe à 20cm de moi. J’ai pas non plus celui de crier au feu ou de sauter sur l’arrêt d’urgence ou de me jeter sur le type dans un acte désespérément suicidaire, j’ai juste le souffle coupé, les genoux mous et je me cramponne à mon sac, un peu naufragée.
Même pas les ovaires de demander à ces types s’ils ont si peu confance en eux qu’ils se croient agressés par un quart de sourire. Même pas ceux de leur dire d’arrêter tout simplement. Même pas ceux de faire quelque chose, le plus petit geste, la plus petite réaction. Je reste juste là, terrassée par la trouille, comme les autres, ceux que j’ai toujours un peu méprisé de ne pas bouger le petit doigt alors que la personne à côté d’eux se fait tabasser par des moins-que-rien. Finalement, je ne vaux pas mieux qu’eux.
Le monsieur aux noireaudes descend, poursuivi par ses assaillants.
Personne ne bouge. Pas même pour appeler le 112 ou essayer de parler au chauffeur pour qu’il appelle les secours. Juste tétanisés.
Il m’a fallu 5 minutes pour arrêter de trembler, une fois sur mon quai. Et encore une fois 5 minutes pour sprinter à la recherche d’un mec de la sécurité et essayer de lui dire clairement qu’un mec était en train de se faire agresser à telle station. Deux fois. Trois fois avant que les mots arrêtent de se chevaucher et commencent à faire sens. La police est dépêchée sur place.
Je pars en weekend, les genoux qui s’entrechoquent toujours.

Monsieur aux noireaudes, j’espère que vous allez bien. Pardon de n’avoir rien fait.

6 août 2010

Tulutututudu tu tududu

Posted in Culturons-nous tagged , à 22:31 par Nath

Ah ben c’est ballot, j’ai envie de rererererererevoir FBI – Fausses Blondes Infiltrées maintenant. ♥

1 août 2010

Je suis pas un chien.

Posted in blablabla à 22:00 par Nath

J’accours pas quand on me siffle.
A bon entendeur, salut.

Mmmh…

Posted in blablabla à 13:37 par Nath

Je voulais faire une petite note histoire de dire que je suis toujours vivante et raconter ma vie passionnante, mais en fait, elle est juste normale. Je bosse, je vois des ami-e-s (ah tiens, non, en fait ça c’est devenu super rare aussi ; je crois que je voyais plus de monde à Prague que depuis que j’ai quitté Metz même…), je me fais dragouiller (bon, ok, ça ça arrive tellement rarement que c’est super extra-ordinaire et que ça me fait flipper et fuir à toutes jambes), je traîne un sale relent de trachéite mâtinée de sinusite depuis 3 semaines, je chouine sur mes ex-beaux-cheveux qui sont un peu comme de la paille actuellement (et donc vivement que je retrouve mon chez-moi un peu moins pollué et moins transpirant-beurk), je râle contre la voisine d’en-dessous qui a le bon goût de gueuler sa vie au téléphone à sa fenêtre à 1h du mat’ (vraiment madame, cette nuit je balance de l’eau), j’ai eu la bonne surprise de voir une 2e paye sur mon compte ce mois-ci merci l’éduc’ nat’.

Tens, j’irais bien me faire une semaine de farniente sur une île au large de la Bretagne, Normandie ou des Pays-Bas où on n’aurait que le droit de circuler à vélo… Quelqu’un connaîtrait ce petit coin paradisiaque ?
Ah et puis je vais bientôt avoir une nouvelle CB, faudrait peut-être que je songe à l’image que je veux mettre dessus… *o*