9 août 2010

Exorcisme

Posted in important... à 22:12 par Nath

Samedi, j’ai été témoin et – à ma grande honte – partie non-prenante dans une agression dans le métro. Je ne sais même pas par où commencer. Tout était normal sur la ligne 5 ce samedi après-midi, calme, le Quai de la Rapée aussi joli que d’habitude. Le monsieur aux noireaudes assis en face de moi est juste content d’être là, je suis impatiente d’arriver à la gare et de retrouver mes amis pour un super weekend, la rame est presqu’exclusivement pleine de nanas et de gamins, l’atmosphère est calme et colorée.
Et puis, tout à coup, une chape de plomb s’abat : une petite dizaine de kaïra-de-la-cité-la-mienne-est-plus-grosse montent et s’installent. Plus personne ne lève la tête, la tension monte de plusieurs crans. Le monsieur aux noireaudes est juste content d’être là, ça le fait sourire que je tique sur ses noireaudes. « Qu’est-ce qu’y a, on t’fait rire ? » On tombe dans la Quatrième Dimension. Ces types nous entourent parce que le monsieur aux noireaudes a osé avoir la mine réjouie ! Ma tête tourne à vide, foutu esprit en escalier, les kaïra entretiennent leur stupidité en se montant la tête tout seuls à coup de « on n’est pas des clowns, y trouve ça drôle » et vlan ! La violence gratuite, inutile qui fait intrusion dans cet après-midi ensoleillé jusque là. Je suis tellement choquée, j’ai même pas le réflexe de pleurer de peur devant ce qui se passe à 20cm de moi. J’ai pas non plus celui de crier au feu ou de sauter sur l’arrêt d’urgence ou de me jeter sur le type dans un acte désespérément suicidaire, j’ai juste le souffle coupé, les genoux mous et je me cramponne à mon sac, un peu naufragée.
Même pas les ovaires de demander à ces types s’ils ont si peu confance en eux qu’ils se croient agressés par un quart de sourire. Même pas ceux de leur dire d’arrêter tout simplement. Même pas ceux de faire quelque chose, le plus petit geste, la plus petite réaction. Je reste juste là, terrassée par la trouille, comme les autres, ceux que j’ai toujours un peu méprisé de ne pas bouger le petit doigt alors que la personne à côté d’eux se fait tabasser par des moins-que-rien. Finalement, je ne vaux pas mieux qu’eux.
Le monsieur aux noireaudes descend, poursuivi par ses assaillants.
Personne ne bouge. Pas même pour appeler le 112 ou essayer de parler au chauffeur pour qu’il appelle les secours. Juste tétanisés.
Il m’a fallu 5 minutes pour arrêter de trembler, une fois sur mon quai. Et encore une fois 5 minutes pour sprinter à la recherche d’un mec de la sécurité et essayer de lui dire clairement qu’un mec était en train de se faire agresser à telle station. Deux fois. Trois fois avant que les mots arrêtent de se chevaucher et commencent à faire sens. La police est dépêchée sur place.
Je pars en weekend, les genoux qui s’entrechoquent toujours.

Monsieur aux noireaudes, j’espère que vous allez bien. Pardon de n’avoir rien fait.

Publicités

9 commentaires »

  1. Assah said,

    Ton article m’a tordu l’estomac :/ Il ne faut pas que tu t’en veuilles, les bien pensants ont beau dire « Ahh mais il FAUT faire quelque chose, vous êtes trop pourris d’être si égoïste », il faut quand même le vivre pour se rendre compte que c’est pas facile non plus. Quand t’es un poids plume face à plusieurs racailles, t’as un peu peur de t’en prendre une voire pire, un coup de couteau ou je ne sais quoi.

    Bref ça me révolte des comportements aussi puérils et lâches venant de jeunes qui se la pètent soit disant racailles. Mais bon qu’est-ce qu’on peut y faire ? On leur trouvera bien une excuse, pauvres petits -_-

  2. Boule de poils said,

    Ouch, j’espère que ça va aller… Faut pas avoir honte de ne pas avoir bougé, face à 10 babouins décérébrés, c’est juste un réflexe de survie! Je n’aurais pas mieux fait… Pourvu que le monsieur s’en soit tiré sans trop de mal!

  3. Algésiras said,

    Comment peux-tu t’en vouloir? Toi, tu t’es sentie concernée et as appelé les secours _quand tu as pu_. La peur, la surprise, ça paralyse, tu l’expliques d’ailleurs très bien, on n’est pas dans des films où les gens réagissent au quart de tour, il faut du temps et de la volonté pour vaincre sa peur, et tu l’as fait même si tu aurais préféré que ça aille plus vite. ((Méga-hug))

  4. Light said,

    Courage ! C’est jamais simple de réagir dans de telles situations, même si on le veut de toutes ses forces, même si, au calme, on est persuadé qu’on le ferait. Mais quand ça arrive, on ne contrôle plus grand chose.
    Tu as fait du mieux que tu pouvais, et ça compte, même si tu aurais voulu faire plus.

    *se joint aux câlins*

  5. kirane said,

    Ce n’est pas du tout évident d’avoir les bons réflexes, ça n’a rien d’anodin ou de quotidien d’être confrontée à cela (heureusement) et j’ai envie de dire, au moins tu n’as pas changé de rame. Être tétanisée est une chose, courage fuyons en est une autre. Pour avoir vécu une agression dans un train de banlieue (sans compter tous les emmerdeurs du soir), la peur peut être bien réelle, que tu en sois la cible ou non, que tu t’interposes ou non. Je me rappelle avoir pleuré au téléphone, en cherchant mes mots pareillement, cinq minutes après que les flics aient embarqué ce type qui cognait sa nana dans mon dos, quand la poussée d’adrénaline est retombée. Et je ne suis pas prête d’oublier le son d’un coup de poing dans le visage d’une femme. Ni le regard d’une autre femme poursuivie de wagon en wagon. Le principal est d’avoir réagi à un moment, et je crois que ce n’est jamais trop tard. Ca fait un peu sec dit comme ça, mais si ce n’est pas pour lui, ce sera pour le suivant. Tu ne peux pas toujours t’interposer, pour x raisons qui ne sont pas de la lâcheté, mais même si tu ne le signales pas tissuite ton intervention n’est jamais vaine. Gros gros bisous >.<

    • edhelwen said,

      Tu as réagi! Tu es allé donner ton appel au secours! Les 4/5 des gens passent leur chemin en étant soulagés d’être passés entre les gouttes. Tu es un héro!

  6. Nath said,

    Assah > Je suis une bien pensante. Je fais partie de ces gens qui croient que si chacun y mettait un peu du sien, les choses changeraient. Je me dis que la prochaine fois, j’aurai moins peur, je ferai quelque chose. é_è

    BdP > J’espère aussi. Mais j’aurais pu tout simplement tirer le frein d’urgence ou bien aller vers l’arrière de la rame et appeler le 112. Merde quoi.

    Algésiras > J’aurais pu définitivement faire plus vite. J’aurais dû. >_<

    Light > Je me dis que si ça devait se reproduire, je saurai garder mon calmer et réagir.

    Kirane > Heureusement que dans ton cas des personnes ont réagi avec justesse.

    Edhel > 🙂 Quand même pas. Si j’avais été un héros je serais descendue à la station suivante et j’aurais sonné l’alarme là ou j’aurais appelé le 112 de suite.

  7. char said,

    Alors pour m’etre pris un pain dans la gueule (et ca aurait pu etre bien pire, heureusement j’étais en bas de chez moi) pour avoir traité de connard une racaille qui m’avait mis une main aux fesses (pas malin de ma part, il faisait nuit et la rue était déserte, mais c’est sorti tou seul)… je peux te dire que j’aurais malheureusement fait pareil.J’espere que le monsieur va bien aussi ;__; mais a part si toute la rame réagit, y’a peut de chose a faire… Quand ils sont en meute c’est encore pire…

    • Nath said,

      Bon sang ! Heureusement que tu étais en bas de chez toi effectivement ! *câlin* C’est super flippant ce genre de comportements, mais il se passe quoi dans leur tête à ces gens pour que tout à coup ils tapent autour d’eux comme ça ??


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s