12 mars 2012

Always blame the victim

Posted in blablabla à 19:26 par Nath

Une jeune femme s’est fait hacker son portable et des photos d’elle nue se retrouvent sur le net. Quels sont les commentaires des internautes, brillants défenseurs de la veuve et l’orphelin ? (j’ai même pas besoin de poser la question, tout le monde le sait…)

C’est clair que chacun et chacun d’entre nous passe son temps à se déloquet et à prendre son portable, pour immortaliser l’ ( les ? ) instant. Faut vraiment pas venir se plaindre après si on retrouve sa chaglatte sur le net, franchement.

Ouais, franchement, hein. Quelle idée de faire des photos à oualp parce qu’on en a envie. Quelle idée ! Mes aïeux ! Heureusement que le bon hacker est là pour punir la salope, elle méritait que ça de se retrouver placardée sur le net. Manquerait plus qu’elle ait le droit de disposer de son corps et de faire ce qu’elle veut en privé sans en faire profiter la Terre entière. Où irait le monde, ma bonne dame, je vous le demande !
C’est tellement facile de taper sur la victime de l’histoire. Elle n’avait qu’à pas. Euh, allô ? Salut. Tu te rends compte que qn s’est introduit dans son intimité et que c’est lui qui est coupable de l’exposition de la jeune femme ?? Mais non, il n’a fait que se servir. Il a bien le droit, si elle voulait pas que ça arrive, elle n’avait qu’à pas faire ces photos. L’année dernière une gamine s’est suicidée à cause d’un truc comme ça, et ce n’est pas la seule. Mais c’est sa faute, hein, l’avait qu’à pas se désaper.
C’est de la faute de la nana si elle se fait siffler dans la rue, l’avait qu’à pas mettre une jupe.
C’est de la faute de la nana si elle se fait violer, l’avait qu’à pas boire comme un trou.
C’est de la faute de la nana si elle se fait massacrer dans une ruelle sombre, l’avait qu’à pas être dehors à 4h du mat’.
La hacker, le siffleur, le violeur, le tueur (et je ne dis pas que l’un mène à l’autre, n’est-ce pas… j’en vois déjà venir là au fond) passent sciemment à l’action, ils prennent la décision de faire ce qu’ils font, personne ne leur dicte leur conduite et certainement pas une mini-jupe ou sinon je leur conseille très fortement de consulter : les mini-jupes qui parlent, comment dire…

Est-ce qu’on pourrait un peu laisser les gens faire ce qu’ils veulent sans les punir parce que ça n’entre pas dans le sacro-saint carcan moral dans lequel on a été élevés ? >_> Si ça pouvait aussi m’éviter de me filer la gerbe régulièrement, ce serait bien…

Publicités

Un commentaire »

  1. Amen…

    La femme a toujours quelque chose à se reprocher, est toujours partiellement coupable même en temps que victime…

    Et ne parlons pas des nanas qui se battent contre leurs agresseurs : menteuses, affabulatrices, ou pire.

    Actualités belges : le vitrioleur se justifie —> son ex-compagne qu’il a recouvert d’acide (visage et corps) était une manipulatrice. Le pauvre n’en pouvait plus. Elle l’a poussé à bout.
    Que j’aime ces phrases lues et entendues dans les pires circonstances : « regarde ce que tu m’as fait faire »


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s