5 mars 2009

Quoi qu’on trouve sur le net ?

Posted in blablabla, Culturons-nous, important..., photo tagged , , , , , , , , , à 13:03 par Nath

Plein de choses encore, trouvées ici ou là :

Et j’arrête là : point trop s’en faut. 🙂

Publicités

18 février 2009

Ailleurs…

Posted in blablabla, Culturons-nous, important..., photo tagged , , , , , , , , , , , , , à 11:14 par Nath

Reprenons. Je poste de temps en temps des liens sur Twitter ou aux copines mais pas ici. Dooonc, réparons cet oubli. Et je présente mes excuses aux « via » que j’ai oubliés depuis le temps, mais récemment ça vient surtout de ma flist et de Kalafudra.) Ailleurs… Ou aussi « mais qu’est-ce qui se passe donc dans/ avec le monde ?! »

  • No one ever changes their mind about abortion.
    A tiny migraine creeps into my brain whenever people say this. It feels a little bit true and a little bit not true. People DO change their minds about abortion sometimes. When do they change them? When abortion stops being theoretical and starts being as real as a plus-sign on a plastic wand dripping with piss. via Dwam.
  • Et puisqu’on est dans le sujet : The Only Moral Abortion is My Abortion. Avec les majuscules dans le texte siouplé. Attention, explosion de cerveau garantie.
    « I once had a German client who greatly thanked me at the door, leaving after a difficult 22-week abortion. With a gleaming smile, she added: ‘Und doch sind Sie ein Mörderer.’ (‘And you’re still a murderer.’) » (Physician, The Netherlands)
  • Du grain à moudre : Facebook a tous les droits.
    Le réseau social […] vient en effet de modifier ses conditions d’utilisation (terms of service). Et l’une de ces modifications discrètement apportées le 4 février dernier, s’avère bien plus contestable que n’importe quelle stratégie publicitaire.
  • Du 16 au 23 février, le web néo-zélandais passe au noir. Internet black out.
    Reason didn’t work and the Parliamentary process failed, which is why we in New Zealand now have arguably the world’s harshest copyright enforcement law. Sections 92A and C of the amended Copyright Act establish a guilt upon accusation principle that can see anyone accused of « copyright infringement » getting his or her Internet connection severed.
  • Obvion met les points sur les i. Le hoax, il gêne ! via Algésiras.
  • Make love not porn ! Puisque obviously certains n’ont toujours pas compris la différence…
  • Litterature map : qui se ressemble s’assemble (peut-être). Entrez le nom d’un auteur que vous aimez et recevez un nuage d’auteurs qui devraient vous plaire aussi. Via Kalafudra
  • Macro micro. Des photos de détails, superbes.
  • I don’t think little good girls should…
    The analogy in Little Red Riding Hood is so universally well known that it’s impossible to find a take on it that isn’t loaded with the implications: Girl talks to strangers, strays from her path; girl is raped in the literary guise of being eaten by a wolf. Everyone knows the wolf = sexual predator, you can’t get away from it.
  • Les Petits Poneys custom de Spippo. ♥
  • Le Top500 des pires mots de passe.
    From Mark Burnett’s 2005 book Perfect Passwords: Selection, Protection, Authentication, a table of the « Top 500 Worst Passwords Of All Time. »
  • Cliterature. Women, sexuality & books.
  • School can expel lesbian students, court rules w00t. >_>
    An appeals panel finds California Lutheran High School in Riverside County is not a business and therefore doesn’t have to comply with a state law barring discrimination based on sexual orientation.
  • Clock for geeks.
  • « Are you a boy or a girl? »
    « Does it matter? »
    « No, can I have a push on my swing now? »
    A simple as that.
  • …and then, Buffy staked Edward. The End. Le T-shirt pour ceux qui en ont marre. Nyark. 🙂
  • Hein ?
    Modes d’emploi fantaisistes, erreurs de traduction, publicités illogiques: les fabricants font très souvent preuve d’humour… bien malgré eux!
  • A bedtime story about blog freedom.
  • Consequences of gay marriage. Un petit graphique très intéressant sur les conséquences que cela aurait pour la société si les homos avaient le droit de se marier. Think about it.
  • Parlons éducation (1). A class divided est une expérience pendant laquelle la classe est divisée en 2. Le jour A, la première moitié voit son intelligence saluée alors que la 2e se fait descendre en flamme. Le jour B c’est l’inverse. Observez.
  • Parlons éducation (2). The Third Wave was an experimental demonstration of nazism movement undertaken by history teacher Ron Jones with sophomore high school students attending his Contemporary History class as part of a study of Nazi Germany. Concrètement, les ados ont affirmé que ça ne pourrait plus se reproduire, tous ces gens qui suivent et leur prof leur a prouvé par a+b que si.
  • Not Always Right, le client n’a pas toujours raison et par extension n’est pas toujours roi.
    Customer: “I want a refund. NOW!”
    Me: “What seems to be the problem, sir?”
    Customer: “I came through the drive-thru about fifteen minutes ago, and you shorted me six tacos!”
    Me: “…”
    Customer: “Well?!”
    Me: “We don’t have a drive-thru.”
  • Furniture porn movie. NOT worksafe. 😉
  • Etyc.org : premier portail collaboratif et hébergeur gratuit de blogs dédié au développement durable et aux problématiques éthiques. Voulu comme « le couteau suisse de l’écocitoyen », il propose aujourd’hui un média, une plateforme d’hébergement de blogs, un système de géolocalisation, des forums, des outils, une newsletter…
  • http://boston.com/bigpicture/

A dans 6 mois pour la prochaine fournée, hein. 😉 Peut-être même que j’y mettrai un peu d’ordre à ce moment-là. Ou pas.

21 janvier 2009

Testàlakon #20090121

Posted in testàlakon tagged , à 00:52 par Nath

Piqué chez Lucy Dreams (je ne désespère pas de répondre à ton mail *feignasse inside*)

Plutôt corne ou marque page ?
Les deux. Ca dépend de ce que j’ai sous la main ou pas. Ou pas plus souvent, je suis une horrible corneuse de pages souvent. Mais si j’avais un marque-page trop cool comme celui-là, je serais plutôt marque-pageuse… *sifflotte l’air de rien*

As-tu déjà reçu un livre en cadeau ?
Chiée plus mille ! Une fête sans livre est une fête râtée ! Derniers en date ? The Graveyard Book de Gaiman, Un Lun Dun de Miéville et en attente de réédition, The meaning of Tingo de je sais plus qui.

Lis-tu dans ton bain ?
Nope. Je ne prends pas de bains, ma baignoire a la taille d’une piscine pour chihuahua toy. ^^; Et si j’en prenais, je ne lirais pas dedans non plus, trop occupée à garder la moindre parcelle de peau sous l’eau chaude. L’extérieur est hostile.

As-tu déjà pensé à écrire un livre ?
Boui. Ca me retitille régulièrement. Sans plus, ça fait plutôt partie du fantasme.

Que penses-tu des séries de plusieurs tomes ?
Dune is love. Harry Potter s’essouffle à partir du 4. Les Chroniques de San Francisco, je crois qu’il me manque l’avant-dernier, j’ai dû me mélanger les pinceaux… Mmmh… A bien y réfléchir ce sont les seules longues séries que j’ai lues. Donc j’en conclue que ce n’est pas ma tasse de thé. J’ai essayé le truc des pirates de Robin Hobb, je crois que j’ai à peine tenu 10 pages…

As-tu un livre culte ?
Hmpf…
*réfléchit intensément*
Non ?

Aimes-tu relire ?
Oui, certains livres. Soit pcq ils me procurent toujours autant de plaisir soit pcq j’y découvre qch de nouveau à chaque fois.

Aimes-tu parler de tes lectures ?
Non. Je ne sais pas argumenter, donc je suis incapable de dire pourquoi j’aime ou pourquoi je n’aime pas. Alors je lis pour moi et je me contente de dire à maman ou à l’une de ses collègues « tiens, essaie celui-là. » Ca marche avec la collègue mais moins avec ma maman qui n’aime que les thriller actuellement. XD

Comment choisis-tu tes livres ?
Couverture qui me plaît, conseillé par qn qui a des goûts proches des miens, titre aguicheur, auteur que j’ai envie de tester…

Une lecture inavouable?
Nan. XD Honte de rien.

Des endroits préférés pour lire ?
Dans les transports en commun. Sur mon canap’ ou dans un fauteuil. Surtout pas couchée, toujours assise.

Un livre idéal pour toi serait :
Celui qui me happerait et me ferait disparaître dans un monde parallel. *sifflotte*

Lire par dessus l’épaule ?
Bis repetita. 😉

Lire et manger ?
Ca m’arrive mais j’ai rarement assez de mains, ça m’ennuie d’être obligée de fractionner ma lecture…

Lecture en musique, en silence, peu importe ?
Silence ! (des fois que vous n’auriez pas compris les deux premières fois)

Lire un livre électronique ?
Beeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeerk. >o<

Le livre vous tombe des mains : aller jusqu’au bout ou pas ?
Pas folle. Comme dit si bien Clairwitch : c’est pas deux heures perdues au ciné, c’est plein d’heures perdues alors qu’on pourrait lire un truc qui plaît à la place !

23 mai 2008

Die Mitte der Welt

Posted in Culturons-nous tagged , , , , , à 10:26 par Nath

Die Mitte des Welt, Andreas Steinhöffel.

Phil a 17 ans. Il a une mère bien barrée (que j’adore), une soeur-fantôme (que j’aime encore plus), une meilleure amie (que je déteste) et Nicholas, un petit-ami secret pour lequel avoir est d’ailleurs le mauvais verbe (que j’aime pas non plus). Il contemple sa vie. Phil n’en est pas acteur, c’est d’ailleurs ce qu’on lui reproche, il est passif, adolescent j’ai envie de dire, un brin chouineur, rêveur, désespérément différent et pourtant tellement normal.
C’est le résumé-pub à la fin de Der mechanische Prinz, conseillé par Claire, qui m’a incitée à lire le roman. Et à l’adorer. Le genre de bouquin que j’ai envie de continuer à lire même après la dernière page. Livre à tiroirs, Phil raconte sa vie et on découvre en même temps que lui qu’est-ce qui est la cause de quelle conséquence ou l’inverse. J’ai aimé que ce ne soit pas complaisant avec les personnages. Mention spéciale à Pascal(e) – je n’ai pas le livre sous la main, je l’ai lu il y a plusieurs mois, on excusera ma mémoire défaillante quant à l’orthographe exacte. Elle est sèche, rentre-dedans, sans compromis, elle frappe juste et fort là où ça fait mal.
L’auteur parle d’un prologue de 450 pages. CQFD. J’ai ri aussi quand il avoue avoir choisi un homo comme héros en partie pour sortir du cliché « romance à l’eau de rose » et s’être lamentablement planté : que ce soit hétéro ou homo, c’est kif-kif question fleur-bleue.

Ma maman par contre n’a pas accroché du tout, trop « rêveur » pour elle, pas assez ancré dans un temps et un lieu donné.
C’est une lecture scolaire en Allemagne = wopité pourquoi j’ai dû me coltiner Butor moi ?! (Désolée monsieur, vous avez été un de mes cauchemars il y a *cough*t ans.)

Si jamais un éditeur qui veut le faire traduire en français passe par là : hey ! Moimoimoimoi !! *o* Je le fais !! Laissez-moi un message et je vous rappelle dès que je rentre en France !!